News faites maison

Les news faites maison

Article: Les spots artificiels

Les spots artificiels

spotsartificielssite-1.png

Il existe également différents types de spots artificiels, certains sont créés à partir de lacs comme WAVE GARDEN, d'autres sont des piscines à vagues, comme celui de BLUE HEAVEN en plein désert, spot particulièrement  consommateur de carbone je pense. Certains spots naturels sont parfois "améliorés" comme je l'ai dis ci-dessus, c'est à dire qu'on modifie leur fond marin, soit en coulant du béton, soit en bouturant du corail, méthode plus écologique.

La haute mer, le terrain de chasse des pilleurs de ressources.

Sauvons la haute mer La haute mer constitue 45% des océans, et est difficile à surveiller, puisqu'il n'y a pas de lois s'appliquant si loin des côtes. Hors, c'est là que les pilleurs de ressources et autres braconneurs des fonds marin se remplissent les poches en détruisant la faune et la flore propre à la haute mer. Il est temps de réagir,il faut protéger nos océan qui sont la base même de la vie et de la biodiversité ! Depuis des années, de nombreuses ONGs travaillent à la protection de ces zones situées en dehors des juridictions internationales. Elles se sont regroupées sous la bannière de High Seas Alliance, représentant à elle seule 23 ONGs. Il faut que le sommet de Rio se concentre sur le sujet. Autre information urgente et alarmante, les dégats produits par les pêcheurs pirates sont colossaux ! Il faut sauver cette biomasse dont on estime qu’elle représente 80% de la biodiversité planétaire, l'important est de mettre en place des lois et surtout de les appliquer !

WIKIOCEAN, le site qui fait Buzz

 

WIKIOCEAN :

Wikiocéan est un site paru le 8 juin 2012, et qui a fait le buzz. Il est consacré aux passionnés de la mer, qu’ils soient surfeurs, bodyboarders, photographes ou quoi que ce soit d’autre. Wikiocean est également une association loi 1901, qui contribue à concrétiser des idées, entreprendre des actions, des rencontres, des conférences, pour aider à faire connaître et défendre les océans. (Association Wikiocean, 55 rue Georges Lassalle, 64340 Boucau). Ce site dont la popularité ne cesse de croitre a été en grande partie illustré par des clichés du fameux chasseur d’images Laurent Masurel, dont l’œil réactif nous permet de nous extasier devant des images aquatiques. Ce même photographe travaille également, depuis un très grand laps de temps, avec la magazine SURF SESSION (magazine de surf français qui fêtera ses 26 d’ancienneté cette année).  On vous rappelle le slogan du site : « Réunir les amoureux de la mer », donc vous savez pertinemment ce qu’il vous reste à faire : vous rendre sur le site en question : http://www.wikiocean.org

INTERNATIONAL SURFING DAY :

INTERNATIONAL SURFING DAY :

Ce dimanche 24 juin aura lieu la 9ème édition de l’International Surfing Day, qui aura lieu à nouveau dans les plages du monde entier. Cet évènement est organisé par l'EuroSIMA (association européenne des industriels de la glisse) et soutenu par l'ESF (fédération européenne de surf), SAS (Surfers Against Sewage) et Surfrider Foundation (association de protection de l'environnement). Cette journée est totalement gratuite, rien à payer, NADA ! Alors venez nombreux, et profitez-en à fond ; une multitude de passionnés  n’attendent que de vous faire découvrir les plaisirs de la glisse et du contact avec l’océan. Vous serez immergé dans une convivialité et une solidarité typique aux surfeurs. Des cours de surf auront lieu, et pour les plus expérimentés, des petites compétitions seront organisées ainsi que des démonstrations de surf par des pros. Vous serez sensibilisés à la protection de l’environnement marin, sans lequel le surf ne serait plus un sport de communion avec la nature. Et pour finir cette journée dans la meilleure des ambiances, le soir, des concerts et des soirées seront organisées.

Electric Blue Heaven

Electric Blue Heaven

Voici le dernier court métrage de globe, réalisé par Joe G. et interprêté par le fameux acteur des mers Dion Aigus, qui fait désormais rêver en surfant non pas sur un océan, mais en plein désert, sur une piscine poduisant des vagues artificielles de folie ! Le film est réalisé sur la bande son de I Break Horses – « Winter Beats ». On peut quand même se demander si le bilan carbone de cette "machine à vague" et de la Ferrari du clip n'est pas un peu élevé pour un film qui se veut "Esprit Surf".

Le Surf film festival, évènement incontournable.

SURF FILM FESTIVAL :

L’international Surf Film Festival se déroulera prochainement à Anglet du 10 au 13 juillet pour sa 9ème édition.

Mais qu’est-ce que c’est que ça ?

C’est une compétition internationale, comme son nom l’indique, où un jury sélectionne les meilleurs films de surf pour finalement élire THE MOVIE et lui remettre le trophée souvenir.

Mais il n’y a pas d’autres prix qui seront remis ?

Si bien sûr, comme le prix du meilleur surfeur, du meilleur montage, de la meilleure bande musicale, de la meilleure prise de vue… D’ailleurs, la compétition est dure comme nous l’a prouvé l’édition 2011.

Ah oui ? Mais qui ont été les vainqueurs l’année dernière ?

Et bien, le meilleur film était « Stoked and Broke » de Cyrus Sutton. Le film qui s’est vu accordé la palme de la meilleure prise de vue était « Sana Salda » de Frédérique Behro, et finissons avec le prix du meilleur surfeur qui a été attribué à Carissa Moore pour « Leave a message »

Le film « Stoked and Broke » est-il vraiment un bon choix de la part des jurys ?

Bien sur, ce film a eu un succès fou ! Il s’agit d’une bande de potes qui partent se faire un surf trip à San Diego « with 0 dollards in the pocket ». Le concept a beaucoup plus, surement pour l’esprit de liberté qui en émanait. D’ailleurs un connaisseur : Frank Biwalski, directeur d’X-trem Vidéo en a fait sn éloge : "ce concept de surf trip est tellement génial qu'il faudrait le développer, que tous les gamins en France partent sur les routes faire leur propre "Stoked and Broke" et qu'on en fasse un concours!".

Qui étaient les jurys l’année dernière ?

L’année dernière, le jury était composé de Bruno Delaye et de toute la clique : Patrice Heraud, Pascal Josèphe, Nelson Monfort, Brigitte Darrigrand, René Bégué, Franck Laporte-Fauret. Ils sont imprégnés dans ce qu’ils font: ils sont spécialistes dans les médias ou surfeur pro, manager de surf… ils sont donc légitimes pour juger des films de surf.

Et après les premières projections le 10 juillet, on va se coucher ?

Mais non voyons ! Restez ! Ce serait une offense envers Lee Anne Curren, qui sera là avec son groupe « Betty the shark » pour raviver l’ambiance. Et bien sur, il y aura la cérémonie d’ouverture avec les jurys, les organisateurs et les partenaires de l’évènement à 21h30 au jardin de la chambre d’amour à Biarritz.

L'Agence des aires marines protégées porte plainte

L'Agence des aires marines protégées porte plainte


L’Agence des aires marines, porte plainte contre la société Karujet, organisatrice du championnat du Monde de jet ski. Ce championnat a eu lieu aux Antilles, avec un parcours mettant en danger les mammifères marins de grands parcs. L'Agence porte donc plainte pour perturbation intentionnelle des mammifères marins, non-respect de la règlementation relative à l'organisation de manifestations sportives et délit de méconnaissance de la réglementation dans un cœur de parc national. D’ailleurs comme l’exprime Stéphane Latxague, Surfrider foundation passe à l’action et se met à « bosser sur un projet de double labélisation usage nautique/réserve de biodiversité pour éviter ce genre de truc, protéger les vagues et promouvoir les sports de nature ».

Wilbur Kookmeyer sort son nouveau tome

WILBUR KOOKMEYER :

Wilbur Kookmeyer est un surfeur blond, échevelé, et qui a un niveau minable en surf ! Son nouveau tome vient de paraître et il vous invite à l’acheter, à l’ouvrir, à le lire, et surtout à en rire. Mais attention ! Ne vous laissez pas trop influencer et ne devenez pas comme lui, un surfeur qui se prend pour le roi du surf dans ses rêves, mais qui se fait piétiner par les vagues dans la réalité. Bref, ses gamelles nous font bien marrer et comprendre que « c’est pas l’homme qui prend la mer, mais que c’est la mer qui prend l’homme. »
Ecrit et dessiné par Bob Penuelas aux éditions Pimientos. Prix : 15 €

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×